Et si l’on parlait amour !

Posted by

Akwaba la famille spirituelle,

Je suis coach Aya, je suis un coach spirituel. La spiritualité à mon avis, c’est la connaissance de soi, la communion avec soi. La spiritualité s’est cherché à faire « un » avec soi-même. La spiritualité est une expérience personnelle. La spiritualité se vit et se construit à l’intérieur de soi-même.

De nos jours, nous parlons beaucoup d’amour. Le monde a besoin d’amour parce que le monde est dominé par la peur.

  • qu’est-ce que l’amour ?
  • qu’est-ce que l’amour de soi et
  • qu’est-ce que l’amour pour l’autre ?

Nous avons tous besoin d’amour, le monde a besoin d’amour, mais de quel amour parles-t-on ? Chacun définit l’amour selon ses attentes et ses besoins. Nous attendons que l’autre nous donne de l’amour ? Nous attendons que l’amour vienne de l’autre, nous attendons que l’autre nous aime mais nous ne cherchons pas à nous aimer nous-même. « Aime-toi d’abord ».

Le mal du monde n’est pas le manque d’amour, mais l’ignorance de ce que c’est que l’amour et surtout l’absence d’amour de soi. Nous ne savons pas nous aimer, nous ne savons pas nous apprécier, nous ne savons pas nous donner de la valeur à soi-même. Nous attendons que l’autre nous aime, nous donne de la valeur. L’autre aussi comme nous attend que l’on l’aime et que l’on lui donne de la valeur. « Nous recherchons en l’autre ce que l’autre cherche en nous ».

L’amour à mon avis n’est ni beau, ni laid. L’amour n’est ni jovial, ni pénible. L’amour, c’est l’amour. L’amour, c’est être ce que l’on est. L’amour, c’est s’accepter tel que l’on est. L’amour, c’est savoir que tout évolue, tout se transforme, tout change ; même l’amour change.

L’amour ne culpabilise pas, l’amour ne regrette pas, l’amour n’envie pas ; l’amour ne juge. L’amour accepte. L’amour, c’est de savoir que l’on ne sait rien à propos de nous et des autres. L’amour, c’est prendre le temps de se connaître et de connaitre les autres. L’amour, c’est s’accepter et accepter les autres.

Le mal du monde, c’est le manque d’amour de soi. Nous devons apprendre à nous aimer. Nous devons apprendre à nous dire « je m’aime » plus souvent. N’est-ce pas cela ce que nous désirons recevoir de l’autre ? Nous devons apprendre à nous donner ce que nous recherchons dans l’amour.

Quelques astuces pour apprendre à soigner son mal de manque d’amour :

  • Accepter sa vie pour ce qu’elle est, sans la comparer à celle des autres.

Affirmation : j’accepte ma vie pour ce qu’elle est. Ma vie est-ce que je suis. Je m’aime, j’aime ma vie.

  • Accepter sa personne, ses émotions, sans avoir à juger négativement, et sans culpabiliser.

Affirmation : je m’accepte pour celle-là même que je suis. Chaque jour, je deviens une meilleure version de moi-même.

  • Faire de ses pensées, de ses émotions et de ses actions nos meilleures amies. Ce sont nos meilleures alliées, elles ne nous lâcheront jamais. Il est nécessaire de développer des relations de confiance avec elles, car elles représentent le « JE SUIS » que nous sommes.

Affirmation : je fais confiance à ma voix intérieure qui me guide dans tout ce que je fais.

Affirmation : mes émotions sont mes amies, elles me révèlent qui je suis. Je les accepte, je les écoute.

  • Aimer ses choix et décisions. Nous avons pris des décisions, nous avons fait des choix que nous regrettons peut être à ce jour. Il ne sert à rien de se flageller sur les choix et décisions passées, sans elles, nous n’aurions pas pris conscience de ce qui est bon pour nous et de ce qui l’est moins. S’aimer c’est reconnaître que chaque choix, et chaque décision à une raison d’être et que tout ce que nous vivons n’est pas pour nous nuire, bien au contraire, tout ce que nous vivons contribue à notre transformation.

Affirmation : chaque expérience de ma vie a contribué et continue de contribuer à la meilleure version de celle que je suis.

L’amour n’a pas de limite. L’amour n’a pas de frontière. L’amour ; c’est être ce que nous désirons être à chaque instant et l’accepter.

Exercice :

Sur un bout de papier, écrivez tout ce que vous détestez à propos de vous, de votre vie. Pour chaque élément de votre liste, cherchez le contraire et chaque jour apprenez à devenir ce contraire.

Comme il est dit si « tu connais ton diable, tu connais ton dieu ».

 

Avec Amour,

Coach Aya !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s